10 principes d’investissement intemporels

Lorsque tout va bien, il est tentant de faire fi de toute prudence. Cela est d’autant plus vrai dans une conjoncture économique favorable. Au cours des 11 dernières années du marché haussier, qui a pris fin en mars, le cours des actions a augmenté de façon constante, les entreprises pouvaient obtenir facilement du financement et de nombreuses professions offraient une sécurité d’emploi. De nombreux investisseurs tenaient pour acquis la continuité des rendements positifs constants et, par conséquent, prenaient parfois des décisions douteuses en ce qui concerne leurs finances personnelles.

Pour citer un investisseur légendaire, Warren Buffett : « C’est à marée basse qu’on voit qui nageait nu ».

Au cours des derniers mois, la marée s’est retirée violemment et le marché a plongé à un rythme historique. En quelques semaines seulement, l’indice S&P 500 a chuté de 34 % et des investisseurs ont perdu des milliers de milliards de dollars. Cette expérience a fait prendre conscience que les bons moments ne durent pas éternellement. C’est aussi un rappel brutal des dangers de s’éloigner trop d’un plan d’investissement prudent.

Une stratégie judicieuse intègre des principes d’investissement intemporels, dont beaucoup sont devenus des clichés au fil des ans. Ces vérités en matière d’investissement contribuent non seulement à garantir que les investisseurs sont sur la bonne voie pour atteindre leurs objectifs financiers, mais aussi à éviter les ennuis en essayant d’éviter les bévues financières lorsque les choses vont bien. C’est maintenant une merveilleuse occasion de revoir ces principes, car de nombreux investisseurs recherchent des conseils en ces temps difficiles.

No 1 : L’argent est roi

Le fondement de tout plan financier prudent est de pouvoir couvrir au moins trois à six mois de dépenses. Alors que les économistes et les prévisionnistes du marché débattent du bilan que cette pandémie mondiale de coronavirus fera peser sur l’économie, les gens disposant de suffisamment de liquidités pourraient être les mieux placés. S’ils perdent leur emploi ou voient leur revenu diminuer de façon importante, leurs réserves devraient leur permettre de traverser ces moments difficiles relativement indemnes.

Les investisseurs qui s’inquiètent de leurs revenus futurs sont bien avisés de continuer à constituer leur fonds d’urgence avec des réserves supplémentaires si l’économie prend plus de temps que prévu pour rebondir.

No 2 : Éviter de s’endetter

De nombreux conseillers financiers font remarquer que les emprunts sont à la fois positifs et négatifs. Et ils ont raison. Dans les bonnes circonstances, l’effet de levier peut être très rentable. Toutefois, les gens qui se trouvent dans la meilleure situation financière sont généralement ceux qui n’ont aucune dette envers qui que ce soit. Même les investisseurs et les institutions les plus sophistiqués peuvent avoir des problèmes s’ils ne surveillent pas attentivement leur niveau d’endettement.

Au cours des prochains mois, on ne manquera pas de nouvelles sur les entreprises qui ont fait faillite parce qu’elles ont succombé à leur niveau d’endettement insurmontable. L’élimination de la dette est l’une des situations financières les plus puissantes dans lesquelles on puisse se trouver.

No 3 : Il est essentiel de bien comprendre votre horizon temporel

L’horizon temporel d’une personne dicte le degré de risque qui peut être pris prudemment au sein de son portefeuille. Il garde également en perspective les conditions difficiles du marché. Si vous êtes un investisseur à long terme, le marché baissier actuel ne devrait pas vous effrayer. En fait, il devrait même vous exciter. Il offre une fantastique opportunité d’acheter des actions à un prix nettement inférieur à celui auquel elles se négociaient il y a quelques mois à peine.

Si vous êtes un investisseur à court terme qui a bien planifié, vous ne devriez pas non plus être effrayé par le marché baissier actuel. Votre portefeuille aurait dû être constitué de liquidités ou d’obligations de grande qualité. Dans une telle situation, la conjoncture actuelle ne devrait pas vous toucher du tout puisque vos investissements ne dégringolent pas en valeur.

Il est irresponsable d’investir sans avoir une idée précise du moment où vous devez utiliser l’argent.

No 4 : La méthode d’achats périodiques par sommes fixes permet de contrôler les émotions

La méthode d’achats périodiques par sommes fixes est un processus qui consiste à investir régulièrement de l’argent. Chaque être humain est chargé d’émotion. Il y a des gens qui sont émotifs par rapport à la politique, d’autres par rapport à certaines industries ou aux pratiques commerciales d’une entreprise. Les décisions émotionnelles n’ont pas leur place dans le monde de la réussite financière.

L’avantage d’établir des contributions automatisées et régulières à vos comptes de placement est qu’elles aident à éliminer les émotions de votre processus. Cette méthode élimine le désir d’anticiper le marché dans le but de le battre et augmente votre capacité de créer de la richesse au fil du temps.

No 5 : Le rééquilibrage de votre portefeuille vous permet de réaliser des profits sans trop d’efforts

Le rééquilibrage consiste à ajuster les pondérations d’un portefeuille à mesure que la valeur des placements augmente et diminue afin de maintenir la répartition initiale de l’actif en fonction de la tolérance au risque. Le rééquilibrage permet de vendre les positions dont la valeur a augmenté, tout en investissant simultanément dans les positions dont la valeur a diminué.

Selon le vieil adage, investir, c’est vendre à prix élevé et acheter à bas prix. Le rééquilibrage fait exactement cela.

No 6 : La diversification est le seul moyen gratuit d’investir

Les investisseurs ont tendance à rechercher et à accumuler les investissements extrêmement rentables du jour. C’est très bien pendant que les choses vont bien, mais toutes les entreprises, tous les secteurs, toutes les industries et tous les pays vivent des cycles. Lorsque les choses tournent mal, il peut être dévastateur d’avoir une position trop concentrée dans un seul secteur du marché. L’histoire illustre bien cette situation avec l’engouement des investisseurs pour les actions technologiques à la fin des années 1990, les actions financières pendant la Grande Récession et les actions des marchés émergents au cours de la dernière décennie.

La meilleure façon de protéger votre portefeuille contre ce risque de surpondérer un segment de marché est d’avoir une politique de diversification parmi de nombreuses catégories d’actifs. Bien qu’une telle stratégie puisse conduire à certains placements sous-performants, elle peut aussi assurer que vous aurez des investissements relativement performants dans votre portefeuille. Cette approche lente et régulière est un moyen judicieux de surmonter les futures bulles du marché boursier.

No 7 : Les obligations conservatrices ont une place dans le portefeuille de tout le monde

Lorsque le marché est en plein essor, de nombreux investisseurs ne se tournent même pas vers les titres à revenu fixe de grande qualité. Après tout, pourquoi investir dans autre chose que des actions de hautes technologies prometteuses?

La réalité est que les obligations jouent un rôle crucial dans les portefeuilles des investisseurs. Elles offrent l’avantage psychologique de minimiser la volatilité pendant les marchés turbulents. Elles servent de coussin qui permet aux investisseurs de retirer des fonds d’actifs dont la valeur n’a pas chuté lors d’une correction du marché. Enfin, il y a des possibilités de rééquilibrage lorsque le cours des actions chute et que les obligations les mieux cotées prennent de la valeur. Le fait de ne pas considérer les obligations comme un élément central de la stratégie de placement est d’être aveugle à toute vision à long terme.

No 8 : Des rendements élevés signifient un niveau élevé de risque

Les investisseurs ont tendance à rechercher la solution magique des rendements élevés sans risque. Quand les choses vont bien, certains peuvent même penser qu’ils ont trouvé une panacée, car leurs investissements continuent de prendre de la valeur. Toutefois, lorsque les conditions économiques changent, ils se rendent vite compte que les rendements élevés attendus peuvent se traduire par un niveau de risque plus élevé.

La nature du risque peut prendre de nombreuses formes, y compris l’effet de levier, le manque de liquidité ou un mauvais crédit. En fin de compte, si vous souhaitez obtenir des rendements élevés, vous devez être prêt à accepter un niveau de risque élevé. Il est important que les investisseurs saisissent chaque occasion qui se présente en connaissance de cause.

No 9 : L’ennui plutôt que l’excitation pourrait être la bonne approche

Les investisseurs confondent souvent une idée passionnante avec une bonne occasion de placement. Cette passion peut être générée par la dernière mode, un accord exclusif ou une stratégie qui promet de battre la performance de l’indice S&P 500. La plupart du temps, ces « occasions » sont vendues sur le battage médiatique et non sur leurs éléments fondamentaux.

Si vous voulez éviter de vous laisser entraîner dans l’une de ces situations, alors adoptez une approche consistant à vous en tenir à des investissements simples et ennuyeux. Il peut s’agir d’une combinaison d’actions de premier ordre, de fonds indiciels ou d’obligations de grande qualité. Un investisseur peut rater le prochain appel public à l’épargne, mais il ne sera pas non plus aspiré dans la prochaine combine à la Ponzi. Le compromis semble en valoir la peine.

No 10 : Lorsque vous gagnez la partie, cessez de jouer

Le marché boursier peut créer une dépendance, surtout si vous avez accumulé beaucoup de richesse au cours de votre carrière d’investisseur. Il est important de comprendre que le but principal de l’investissement est d’être en mesure d’atteindre ses objectifs financiers.

Une fois que l’investisseur atteint ce chiffre magique, il n’a aucune raison de continuer à mettre son argent en danger. Certes, s’il existe des objectifs multigénérationnels pour des décennies à venir, alors ce capital devrait être investi en conséquence. Toutefois, les sommes déjà accumulées pour financer le mode de vie d’un investisseur pourraient éventuellement être retirées du marché boursier. Les investisseurs qui en sont arrivés là se trouvent dans la situation enviable de ne plus avoir à stresser sur le prochain marché baissier.

Le côté positif d’un ralentissement accentué du marché est qu’il incite les investisseurs à réfléchir aux décisions qu’ils ont prises pendant les bonnes périodes. En faisant cette introspection, ils doivent faire face à la réalité de savoir s’ils ont respecté ces principes d’investissement intemporels. S’ils se sont égarés, cela pourrait être dévastateur et les faire reculer de nombreuses années sur le plan financier. Toutefois, s’ils restent fidèles aux principes, cela devrait augmenter leurs chances de réussite à long terme.

 

Cet article a été rédigé par Jonathan I. Shenkman de Kiplinger et a obtenu une licence légale par le réseau d’édition Industry Dive. Veuillez adresser toutes les questions sur les licences à legal@industrydive.com.

Veuillez lire le prospectus ou la notice d'offre d'un fonds ou d’un mandat et consulter un conseiller en placements avant d’investir. Veuillez lire notre politique de confidentialité. En utilisant notre site Web ou en ouvrant une session, vous consentez à l’utilisation de témoins, telle qu’elle est décrite dans notre politique de confidentialité.  

Ce site est réservé aux personnes qui résident au Canada. Les fonds communs de placement et les FNB commandités par Fidelity Investments Canada s.r.i. ne peuvent être vendus que dans les provinces et territoires du Canada.

403938-v2020928

Close Search