Cinq choses essentielles à vérifier lors de la revue de fin d’année de votre portefeuille de retraite

La fin de l’année est presque arrivée! Vous avez probablement très hâte que l’année 2020 se termine, mais il y a une dernière chose à faire pour vos placements avant de changer le calendrier.

En procédant à une revue de votre portefeuille à la fin de l’année, vous verrez dans quelle mesure vos placements se sont bien comportés et vous pourrez mettre votre portefeuille sur la voie du succès pour la prochaine année. Voici cinq choses essentielles que vous devez vous assurer de faire lors de cette revue de votre portefeuille.

1. Examinez la répartition de vos actifs

Votre modèle de répartition des actifs, dans sa forme la plus simple, est une combinaison d’actions, d’obligations et de liquidités. Toutefois, vos actifs englobent probablement d’autres catégories de placement. Lors de la revue de votre portefeuille, vous pouvez faire un examen approfondi et voir ce qu’il en est réellement. Quelle portion de votre portefeuille est constituée d’actions à petite capitalisation par rapport aux actions à grande capitalisation? D’actions de croissance par rapport aux actions de valeur? D’obligations de qualité par rapport aux obligations à rendement élevé?

Chacune de ces catégories d’actifs s’est comportée différemment cette année, et les allocations dans ces catégories changeront en conséquence. Par exemple, à la mi-octobre, les actions de croissance à grande capitalisation ont progressé de 24,33 %, mais les actions de valeur à grande capitalisation ont perdu 11,58 %. Les catégories d’actifs ayant affiché un bon rendement constitueront une plus grande portion de votre compte, et celles ayant affiché un piètre rendement constitueront une portion moins importante. C’est important parce que chacun de ces sous-secteurs comporte un niveau de risque différent. Si vous avez une pondération plus élevée dans une catégorie plus risquée, le rendement pourrait être plus volatil que ce que vous souhaitez, même si les allocations ne changent pas beaucoup dans l’ensemble.

2. Réévaluez votre tolérance au risque

L’année 2020 n’a pas été facile. L’indice S&P 500 a commencé l’année à 3 258 points. Les craintes suscitées par la COVID-19 ont incité les marchés à se rajuster et, le 23 mars, l’indice S&P 500 a atteint un creux de 2 237 points, accusant une perte de plus de 31 %. Le 24 novembre, il s’était complètement redressé. Il se négocie à des sommets records de 3 635 points à 3 577,72 points, soit près de 12 % de plus qu’au début de l’année.

Si vous trouvez difficile de composer avec ces hauts et ces bas, vous devriez réévaluer votre tolérance au risque. Vous sentez-vous moins à l’aise avec la volatilité qu’auparavant? Avez-vous adopté un modèle de répartition de l’actif trop audacieux pour commencer et vous en êtes-vous rendu compte seulement lorsque les marchés se sont rajustés? Vous pouvez réévaluer votre tolérance au risque en répondant à un questionnaire qui tiendra compte d’aspects importants comme votre horizon de placement et vos réactions aux marchés. Il tiendra également compte des événements de la vie qui sont susceptibles de changer votre capacité à prendre des risques, comme la perte d’un emploi.

3. Évaluez votre taux de rendement

Comment vos actifs se sont-ils comportés au cours des douze derniers mois? Votre compte de placement calcule peut-être déjà le taux de rendement que vous avez obtenu. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez calculer votre rendement moyen pondéré en déterminant les gains de chaque catégorie d’actifs par rapport au pourcentage qu’elle représente dans l’ensemble de votre compte. Par exemple, si vous possédez un portefeuille constitué d’actions à 50 % et d’obligations à 50 % et que les actions ont progressé de 10 % et les obligations, de 2 %, votre rendement pondéré se calcule ainsi : (0,5 x 10 %) + (0,5 x 2 %) = 6 %.

Ensuite, vous pourrez trouver un bon indice de référence que vous utiliserez pour établir une comparaison, comme le taux de rendement moyen de votre modèle de répartition de l’actif. Dans l’évaluation du rendement, vous devez toujours comparer des pommes avec des pommes. Si vous avez un portefeuille conservateur composé principalement d’obligations et que vous le comparez à l’indice S&P 500, il se peut que vos attentes ne soient pas bien définies. Vous devez également tenir compte des retraits, des ajouts, des achats ou des ventes de placements qui pourraient avoir eu une incidence sur votre rendement global.

4. Rééquilibrez votre portefeuille

La répartition de vos actifs évolue au fur et à mesure que les marchés changent. Étant donné que les actions sont en territoire positif depuis le début de l’année, vos actions représentent probablement un pourcentage supérieur à ce qu’elles représentaient au début de l’année. Si les marchés connaissent un repli en 2021 et que vos comptes sont plus dynamiques qu’ils ne le devraient, vous pourriez subir des pertes plus importantes que si vous étiez revenu à la répartition initiale.

Vous pouvez rééquilibrer les allocations de votre portefeuille à la même période chaque année, peu importe dans quelle mesure elles ont changé. Vous pouvez aussi utiliser votre revue comme une période de vérification, et rééquilibrer le portefeuille seulement si les allocations se sont distancées de plus de 5 ou 10 points de pourcentage de vos objectifs.

5. Vérifiez vos bénéficiaires

Vos bénéficiaires sont les personnes qui hériteront de votre argent si vous décédez. À mesure que vous vivez des événements importants comme vous marier ou avoir un enfant, vous devriez mettre à jour vos bénéficiaires. Dans les faits, il arrive souvent que ce changement très important soit négligé.

Vous pouvez faire en sorte que cela ne se produise pas en intégrant ce changement au processus de revue de votre portefeuille. Par défaut, vos comptes de retraite vous permettront de nommer un bénéficiaire. Vous pourriez également avoir la possibilité de nommer des bénéficiaires pour vos comptes non liés à votre retraite. Renseignez-vous auprès de votre institution financière pour savoir comment faire.

La revue de fin d’année de votre portefeuille est une étape essentielle du processus de planification des placements. Il est important de bien configurer vos comptes, mais il est tout aussi essentiel de les tenir à jour. L’intégration d’une revue de votre portefeuille à votre plan annuel vous aidera non seulement à vous assurer que vous êtes sur la bonne voie pour atteindre vos objectifs, mais aussi à veiller à ce que vos objectifs correspondent toujours à la façon dont vos comptes sont investis.

The Motley Fool a une politique de divulgation (en anglais).

Cet article a été rédigé par Diane Mtetwa, de The Motley Fool, et a été autorisé légalement sous licence par le réseau d’éditeurs Industry Dive. Veuillez adresser toutes les questions sur les licences à legal@industrydive.com.


Les fonds de placement peuvent être assortis de commissions, de frais et des charges. Veuillez lire le prospectus ou la notice d’offre d’un fonds et consulter un conseiller en placements avant d’investir. Les fonds ne sont pas garantis, leur valeur est appelée à fluctuer fréquemment et les investisseurs pourraient réaliser un profit ou subir une perte. Le rendement passé pourrait ou non être reproduit.

Veuillez lire notre politique de confidentialité. En utilisant notre site Web ou en ouvrant une session, vous consentez à l’utilisation de témoins, telle qu’elle est décrite dans notre politique de confidentialité.

Ce site est réservé aux personnes qui résident au Canada. Les fonds communs de placement et les FNB commandités par Fidelity Investments Canada s.r.i. ne peuvent être vendus que dans les provinces et territoires du Canada.

455719-v20201222

Close Search