L’avantage du CELI pour épargner en vue du versement initial à l’achat d’une première maison

Si l’accès à la propriété est parfois semé d’embûches, un compte d'épargne libre d’impôt (CELI) peut contribuer à les éviter.

Pour l’achat d’une première habitation, les jeunes investisseurs en particulier, se tournent de plus en plus vers le CELI pour épargner l’argent nécessaire à la mise de fonds. Pourquoi? Parce que le CELI est un mode d'épargne facile d’emploi et tous les retraits sont non imposables. Il offre également une grande souplesse : puisqu’il permet de retirer des fonds sans pénalité, vous pouvez utiliser cet argent en cas d’urgence et le remettre dans le compte ultérieurement. Enfin, le CELI permet d’épargner un montant nettement supérieur, pour un versement initial, en comparaison à celui qu’autorise un Régime enregistré d'épargne-retraite (REER).

C’est une notion intéressante, mais comment la mettre en pratique? Nous vous présentons deux exemples de personnes qui veulent acheter une maison avec un horizon temporel différent, afin de voir comment les futures propriétaires mettent de l’argent de côté et ce qui motive leur choix d’un CELI.

 

Quand le rêve d’acheter une maison se concrétise

Nathalie Marchand rêve d’avoir sa propre maison depuis dix ans – un bungalow avec un petit jardin, quelque part dans la région de Montréal. Ce rêve est enfin devenu réalité lorsque cette employée des ressources humaines âgée de 30 ans et son conjoint ont emménagé dans une maison de 1 600 pieds carrés à Laval (Québec). « C’est formidable d’acheter une maison », dit-elle, plaisantant à moitié. « C’est un joli quartier et je peux me rendre au travail à pied. »

Épargner a toujours été la priorité de Nathalie. Au cours des dix dernières années, elle a généralement mis de côté environ 15 % de son salaire, mais elle a augmenté ce pourcentage à près de 30 % depuis trois ans. Compte tenu du montant de ses économies, Nathalie puise à la fois dans son REER et dans son CELI pour effectuer son versement initial.

Elle pense utiliser l’argent de son REER en vertu du Régime d'accession à la propriété, qui permet de faire un retrait allant jusqu’à 35 000 $ au maximum, non imposable à condition de remettre la même somme dans le compte de REER dans un délai de 15 ans. Le reste de sa mise de fonds proviendra de son CELI, qu’elle privilégie au REER la plupart du temps. « Le retrait en vertu du Régime d'accession à la propriété est limité, c’est pourquoi j’épargne davantage dans le cadre du CELI, » explique-t-elle. « C’est aussi un mode d'épargne plus simple à utiliser. »

Elle aime la souplesse du CELI – elle savait qu’elle pourrait utiliser cet argent pour autre chose si son projet d’achat domiciliaire ne se concrétisait pas – sans oublier sa simplicité. En effet, s’il est possible d’investir dans les mêmes fonds communs de placement ou fonds négociés en bourse (FNB) au moyen d’un REER ou d’un CELI, elle apprécie de ne pas avoir à s’inquiéter d’une imposition éventuelle en cas de retrait.

Quand Nathalie a commencé à faire des placements dix ans plus tôt, elle a fait l'acquisition de parts de fonds communs de placement à risque moyen, qui ont fructifié et ont grandement contribué à son versement initial. Cependant, lorsque son projet d’achat domiciliaire a pris forme, elle a transféré son argent dans des placements à moindre risque. Quand elle a entrepris sa recherche de maison vers la fin de l’année dernière, elle a converti en liquidités toutes les économies destinées à la mise de fonds. « Je ne voulais pas risquer de perdre l’argent dont nous allions bientôt avoir besoin, » précise-t-elle. « Je suis contente de l’avoir fait. »

Épargner régulièrement dans un CELI lui a permis de réaliser son projet et de devenir propriétaire. « Quelle joie, » s’exclame-t-elle. « Et c’est une maison relativement spacieuse pour un premier achat. »

Point à retenir :

Pour un versement initial, le CELI permet d’épargner un montant nettement supérieur en comparaison à celui d’un REER. Il peut donc être utile de privilégier votre CELI (et de l’utiliser) pour épargner en vue d’un versement initial.

 

Se projeter en futur propriétaire

Brigitte Simard attend avec impatience le jour où elle et son compagnon pourront déménager de l’appartement qu’ils louent au centre-ville de Montréal pour acheter un logement plus spacieux dans un endroit plus calme. Elle pense à Boucherville ou Varennes pour fuir la frénésie de la métropole. « Nous avons besoin d’un peu plus de place, » ajoute-t-elle.

Brigitte est âgée de 29 ans et elle travaille comme serveuse dans un bar; depuis cinq ans, elle verse environ 15 % de son revenu mensuel dans un CELI en espérant pouvoir bientôt utiliser cet argent, sans savoir avec précision quand elle pourra déménager. Son conseiller financier lui a recommandé de placer l’argent de sa mise de fonds dans son CELI et elle se réjouit de l’avoir fait : « j’aime la souplesse de ce compte, » explique-t-elle.

Cette souplesse s’est révélée fort utile l’an dernier, quand il lui a fallu prendre un congé. Elle a retiré de son CELI l’argent dont elle avait besoin, sans pénalité, ce qui n’aurait pas été possible si elle avait placé ses économies dans un REER. Dans le cas d’un REER, tout retrait est imposable et le droit de cotisation n’est pas récupérable. Brigitte a pu ultérieurement remettre le montant de son retrait dans son CELI, sans aucun problème.

L'épargne de Brigitte est actuellement investie dans des fonds communs de placement, des actions et des obligations. Grâce à ses économies et à celles de son compagnon, elle disposera d’une bonne mise de fonds pour acheter une maison, le moment venu.

Point à retenir :

La souplesse est un des principaux avantages du CELI. Bien qu’il soit préférable de conserver votre épargne-logement dans le compte jusqu’à ce que vous achetiez votre propriété, vous avez la possibilité de faire un retrait sans pénalité en cas d’urgence, et de récupérer ce droit de cotisation plus tard.

 

En résumé, lorsque vous désirez épargner en vue du versement initial à l’achat de votre première maison, le CELI est un excellent outil. Il vous offre de la souplesse et le potentiel d'épargner davantage, avec un horizon de placement à court ou moyen terme.

FNB pour votre CELI
Avez-vous placé l'épargne pour votre versement initial dans un CELI? Le CELI peut détenir diverses catégories de placement, dont les fonds communs de placement et les FNB. Voici quelques suggestions de FNB susceptibles de vous être utiles, selon vos objectifs et horizon temporel.

FNB indiciel Fidelity Dividendes canadiens élevés

Ce FNB est idéal si vous disposez de huit à dix ans avant d’acheter une maison. Il investit principalement dans des sociétés canadiennes de premier ordre – qui sont généralement plus stables que des entreprises de moindre envergure – et qui versent des dividendes. Étant donné qu’ils sont détenus dans un CELI, ces dividendes peuvent fructifier sans être imposables. À court terme, il est possible que le prix d’un FNB fluctue plus souvent, mais à long terme, tout permet de croire que votre placement tirera grand profit de la hausse du prix des actions et des dividendes.

FNB Fidelity Revenu mensuel mondial élevé

Voici une excellente solution si vous envisagez d’acheter une maison dans environ cinq ans; ce FNB équilibré qui est professionnellement géré investit dans des actions qui versent des dividendes et des titres à revenu fixe. Grâce au gestionnaire responsable du FNB, vous pouvez participer au marché et voir votre argent fructifier, mais avec un risque moindre. Cette composition équilibrée convient particulièrement lorsque la date de l’achat est dans un avenir rapproché.


Les points à retenir sont proposés par Michelle Munro, experte en fiscalité et retraite et spécialiste en finances personnelles chez Fidelity Investments Canada.

Les fonds de placement peuvent être assortis de commissions, de frais et de charges. Veuillez lire le prospectus ou la notice d’offre d’un fonds et consulter un conseiller en placements avant d’investir. Les fonds ne sont pas garantis, leur valeur est appelée à fluctuer fréquemment et les investisseurs pourraient réaliser un profit ou subir une perte. Le rendement passé pourrait ou non être reproduit.

Veuillez lire notre politique de confidentialité. En utilisant notre site Web ou en ouvrant une session, vous consentez à l’utilisation de témoins, telle qu’elle est décrite dans notre politique de confidentialité.

Ce site est réservé aux personnes qui résident au Canada. Les fonds communs de placement et les FNB commandités par Fidelity Investments Canada s.r.i. ne peuvent être vendus que dans les provinces et territoires du Canada.

318376-v202161

Close Search