CELI : une erreur commune à éviter

Si votre compte d’épargne libre d’impôt (CELI) vous sert uniquement de tirelire, vous vous privez probablement des économies d’impôt substantielles conférées par des placements dont la valeur augmente avec le temps. La raison d’être des CELI est d’éliminer l’impôt sur l’argent investi. Des placements dans des fonds communs de placement ou des fonds négociés en bourse (FNB) sont un bon moyen de profiter au maximum des avantages du CELI.

Épargner n’est pas facile. Surtout pour les Canadiens dans la vingtaine ou la trentaine, souvent confrontés à plusieurs contraintes financières – hypothèque logement, prêts étudiants ou dépenses reliées aux enfants, entre autres.

Le gouvernement canadien a instauré le CELI en 2009 afin d’inciter les contribuables à épargner. Si vous avez déjà ouvert un CELI, félicitations, vous avez pris une sage décision pour économiser dans une optique à long terme. Selon un rapport publié par le gouvernement fédéral en 2017, les Canadiens dans la vingtaine ont ouvert un plus grand nombre de CELI que les personnes de toute autre tranche d’âge.

L’erreur la plus fréquente au sujet du CELI

Vous connaissez sans doute l’expression « l’argent est roi ». À vrai dire, elle ne s’applique pas vraiment dans le cas du CELI. Si la majorité du solde de votre CELI se compose d’argent liquide, vous n’utilisez pas ce compte à bon escient. Mais, ne vous en faites pas! Beaucoup de gens font la même erreur.

Malgré son nom, le CELI n’est pas destiné à être un compte d'épargne conventionnel; ce qu’il faut retenir, c’est qu’il est « libre d’impôt ». Les Canadiens peuvent verser jusqu’à 6 000 $ par an dans un CELI.* (Ce plafond peut être dépassé en reportant le montant des cotisations non effectuées au cours d’années antérieures, mais assurez-vous de respecter les plafonds de cotisation des années en question). Et, dès que cet argent est versé dans votre CELI, tous les revenus de placements qu’il vous rapporte sont à l’abri de l’impôt. Mais oui. Vous n’aurez pas à payer d’impôt sur les gains en capital lorsque vous liquiderez vos placements, ni sur les dividendes ou intérêts que vous recevrez.

Si vous utilisez votre CELI uniquement comme compte d’épargne, il vous rapportera un taux d’intérêt d’environ 1 %. C’est mieux que rien, mais vous avez la possibilité d'obtenir un meilleur rendement. En outre, plus le rendement de votre placement dans le cadre du CELI est élevé, plus vous économiserez en termes d’impôt. Par exemple, si votre CELI comporte un placement en actions que vous avez acheté 1 000 $, et dont la valeur s’est appréciée de 10 %, vous avez réalisé un gain de 100 $ qui vous revient en totalité, sans avoir à payer d’impôt. C’est clairement plus rentable que de laisser votre argent dormir dans un compte d’épargne.

Profiter au maximum de votre CELI

Au lieu de conserver tout bonnement de l’argent dans votre CELI, utilisez-le pour faire un placement dans un fonds commun de placement ou un FNB, par exemple; ces deux produits financiers vous donnent accès à tout un éventail d’actions ou d’obligations au moyen d’un seul achat. Grâce à cette diversification, le placement revêt un risque inférieur en comparaison à l’achat d’actions d’une seule société. Ce sont également des solutions intéressantes pour ceux qui font leurs premiers pas dans le monde du placement. Par ailleurs, les frais des FNB sont généralement moins élevés que ceux des fonds communs de placement. Pour en savoir davantage sur les FNB, cliquez ici.

Ces placements peuvent procurer des rendements supérieurs à celui d’un simple compte d'épargne, auxquels s’ajoute l'économie d’impôt sur les gains réalisés lorsque vous les liquidez. Outre les produits de placement mentionnés ci-dessus, votre CELI peut détenir des titres individuels, qu’il s’agisse d’actions, d’obligations ou de CPG.

Et oui, un CELI peut aussi servir à conserver de l’argent liquide, mais espérons que vous comprenez à présent que ce n’est sans doute pas la meilleure idée.

Êtes-vous prêt à investir dans le cadre de votre CELI?

Voici quelques suggestions :




* Certaines restrictions s'appliquent : Depuis 2009, les droits de cotisation inutilisés à un CELI s'accumulent chaque année, si à tout moment dans l'année civile vous êtes majeur et résident canadien. En Colombie-Britannique, à Terre-Neuve-et-Labrador, en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick, un CELI ne peut être ouvert avant l’âge de la majorité, soit 19 ans. Vous pouvez cependant accumuler des droits de cotisation à partir de l’âge de 18 ans. Le plafond de cotisation au CELI est calculé en indexant la somme de 6 000 $ à l’inflation pour chacune des années postérieures à 2009 et en arrondissant le chiffre obtenu au montant de 500 $ le plus près.

Tout placement dans un fonds commun de placement ou un FNB peut donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion, des frais de courtage et des charges. Veuillez lire le prospectus du fonds commun de placement ou du FNB avant d’investir, car il contient des renseignements détaillés sur le placement. Les fonds communs de placement et les FNB ne sont pas garantis. Leur valeur est appelée à fluctuer fréquemment, et les investisseurs pourraient réaliser un profit ou subir une perte. Le rendement passé pourrait ou non être reproduit.

Les énoncés aux présentes sont fondés sur des renseignements jugés fiables et sont uniquement fournis à titre informatif. Si ces renseignements reposent sur de l’information provenant, en tout ou en partie, de tiers, il nous est impossible de garantir qu’ils sont en tout temps exacts, complets et à jour. Ils ne doivent pas non plus être interprétés comme des conseils en matière de placements, de fiscalité ou de droit, ni comme une offre ou une sollicitation d’achat. Les graphiques et les tableaux sont uniquement présentés à titre d’exemples et ne visent pas à refléter les valeurs ni les rendements futurs d’un placement dans un fonds ou dans un portefeuille, quel qu’il soit. Toute stratégie de placement doit être évaluée en fonction des objectifs de placement et de la tolérance au risque de l’investisseur. Fidelity Investments Canada s.r.i., ses sociétés affiliées et les entités qui lui sont apparentées ne peuvent être tenues responsables des erreurs ou omissions éventuelles, ni des pertes ou dommages subis.

Certaines déclarations formulées aux présentes peuvent contenir des énoncés prospectifs, qui sont par nature prévisionnels et peuvent inclure des termes comme « prévoir », « anticiper », « compter », « planifier », « croire », « estimer » et d’autres expressions prospectives semblables ou des versions négatives correspondantes. Les énoncés prospectifs s’appuient sur des attentes et prévisions visant des facteurs généraux pertinents liés à la situation économique, au contexte politique et aux conditions du marché, comme les taux d’intérêt, et supposent qu’aucun changement n’est apporté au taux d’imposition en vigueur ni aux autres lois ou législations gouvernementales applicables. Les attentes et les prévisions à l’égard d’événements futurs sont intrinsèquement soumises, entre autres, aux risques et incertitudes parfois imprévisibles, et peuvent, par conséquent, se révéler incorrectes à l’avenir. Les énoncés prospectifs ne sont pas une garantie des rendements futurs, et les événements réels pourraient être substantiellement différents de ceux anticipés ou projetés dans les énoncés prospectifs. Certains éléments importants peuvent contribuer à ces écarts, y compris les facteurs généraux liés à la situation économique, au contexte politique et aux conditions du marché en Amérique du Nord ou ailleurs dans le monde, les taux d’intérêt et de change, les marchés boursiers et les marchés des capitaux mondiaux, la concurrence commerciale et les catastrophes. Vous devez donc éviter de vous fier indûment aux énoncés prospectifs. En outre, nous n’avons pas l’intention de mettre à jour ces énoncés suite à de nouveaux renseignements, à des événements futurs ou pour toute autre raison.

De temps à autre, un gestionnaire, analyste ou autre employé de Fidelity peut exprimer une opinion sur une société, un titre, une industrie ou un secteur du marché. Les opinions exprimées par ces personnes représentent un point de vue personnel à un moment donné et ne constituent pas nécessairement celles de Fidelity ou d’autres personnes au sein de l’organisation. Ces opinions sont appelées à changer à tout moment en fonction de l’évolution des marchés et d’autres facteurs, et Fidelity décline toute responsabilité en ce qui a trait à la mise à jour de ces points de vue. Ceux-ci ne peuvent être considérés comme des conseils en placement ni comme une indication de l’intention de négociation visant tout Fonds Fidelity, car les décisions de placement relatives à un Fonds Fidelity sont prises en fonction de nombreux facteurs.

Ces renseignements sont de nature générale et ne doivent pas être interprétés comme des recommandations ou des conseils d’ordre fiscal. La situation de chaque investisseur est unique et devrait être examinée par les conseillers juridiques et fiscaux de ce dernier.

© 2021 Fidelity Investments Canada s.r.i. Tous droits réservés.

Les fonds de placement peuvent être assortis de commissions, de frais et de charges. Veuillez lire le prospectus ou la notice d’offre d’un fonds et consulter un conseiller en placements avant d’investir. Les fonds ne sont pas garantis, leur valeur est appelée à fluctuer fréquemment et les investisseurs pourraient réaliser un profit ou subir une perte. Le rendement passé pourrait ou non être reproduit.

Veuillez lire notre politique de confidentialité. En utilisant notre site Web ou en ouvrant une session, vous consentez à l’utilisation de témoins, telle qu’elle est décrite dans notre politique de confidentialité.

Ce site est réservé aux personnes qui résident au Canada. Les fonds communs de placement et les FNB commandités par Fidelity Investments Canada s.r.i. ne peuvent être vendus que dans les provinces et territoires du Canada.

409126-v2020102

Close Search